• DDL #9 : Renard de Morlange & Rouge Braise

    Le renard de Morlange, Alain SurgetRouge Braise, Rolande Causse

    J'adore les romans jeunesse, d'autant plus lorsqu'ils sont petits avec une intrigue prenante. Cet article est donc dédié à deux mini-romans de moins de 130 pages chacun, des lectures rapides pour se faire plaisir le temps d'un voyage en train ou en voiture. Il s'agissait également d'un challenge personnel, surtout pour Rouge Braise, puisque je n'ai absolument aucune affinité avec les romans de guerre. Bref, laissons place au cœur du sujet.

    LE RENARD DE MORLANGE (par Alain SURGET)

    Résumé : Violences, humiliations : rien n'arrête le cruel comte de Morlange. Rien ? Jusqu'au jour où un vieil ermite lui prédit que, s'il ne change pas sa conduite, il sera transformé en jeune renard les nuits de pleine lune... tout en conservant son esprit humain, et ainsi jusqu'à ce qu'il ait fait pénitence ! Si Renaud de Morlange est un fin chasseur, renard a, lui, bien des choses à apprendre pour affronter les dangers de la forêt...

    J'ai été attirée par ce roman lorsque j'ai appris que certaines classes l'avaient étudié au collège. Étudier du fantastique au collège... POURQUOI ON L'A PAS FAIT DANS MA PROMO ? C'est dégueulasse ! Bref, il fallait que je répare cet affront et sache enfin ce que j'avais manqué à cause du Rouge et du Noir et des Misérables (dont j'ai à peine lu quelques pages tant mon aversion des gros pavés a été choquée).

    Alors, que penser du Renard de Morlange ? C'est un bon bouquin, je l'ai dévoré en quelques heures. C'est un petit guide de nature et une très belle leçon de morale qui nous apprend l'humilité face à l'ordre des choses (Meet your karma, biatch). Renaud Renard prend cher. Très cher. Chaque fois que l'on pense qu'il a fait pénitence et mérite un peu de paix... BAM ! Allez hop, on remballe Renaud et on recolle les morceaux. 

    Ce petit roman a réveillé mon intérêt pour les parcours initiatiques et le trope des malédictions bien souvent malmené par une surexploitation pas toujours de qualité. Ici, c'est de la bonne grosse malédiction des familles. Même si au début, on peut penser que la punition est bien souple, l'auteur sait nous mettre dans la peau de Roland et souffrir avec lui.

    Je vous conseille de le lire au moins une fois, c'est une histoire très intéressante !

    A partir de 10 ans ¦ Editions Nathan ¦ 125 pages ¦ 5€20


    ROUGE BRAISE (par Rolande Causse)

    Résumé : C'est la guerre... En cette année 1944, les bombardements deviennent trop dangereux. Dounia et sa grand-mère vont se réfugier à Saint-Léon, un paisible petit village de Bourgogne. Mais il se passe des choses très étranges : la radio diffuse des messages incompréhensibles, oncle Georges va chercher des armes en pleine nuit. Dounia doit même se rendre en mission à bicyclette. Et surtout garder le secret. Mais un jour, le village est cerné par l'ennemi, les hommes sont arrêtés. Dounia et sa grand-mère doivent fuir à nouveau...

    Je trouve dommage que le résumé spoile autant. LAISSEZ UN PEU DE SUSPENS, MERDE ! 'Fin bon, comme je n'aime pas lire les résumés avant de m'attaquer à un petit roman (oui, c'est un rituel très spécifique), je me suis laissé la surprise et je ne l'ai pas regretté.

    On m'a acheté ce livre il y a très, très longtemps mais je ne l'avais jamais lu parce que déjà à l'époque j'avais une sainte horreur des romans de guerre à cause de l'ambiance anxiogène. Après lecture, il semble que je me sois bien gouré sur le compte de ce roman. Bien sûr, tout n'est pas tout rose, surtout vu au travers du prisme des yeux de Dounia, l'héroïne. Cependant, le témoignage est très vivant, il parle des moments heureux comme des moments plus durs. C'est un portrait d'époque agréable qui dépeint bien les difficultés rencontrées et le ressenti des personnes sans jamais tomber dans un pathos malvenu.

    Pour conclure, je conseille également sa lecture, ne serait-ce que pour mettre le doigt sur le quotidien de la France occupée en 39-45.

    A partir de 11 ans ¦ Editions Folio junior ¦ 104 pages ¦ 5€90

    « "L'Amérique pleure", Les Cowboys FringantsDDL #10 : Le corps exquis (+18) »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :