• Steven Universe

    J'avais commencé par écrire un article super sérieux, et puis je me suis rendu compte qu'il ne servait à rien de juger rationnellement un dessin animé qui ne se regarde pas avec la tête.

    Commençons donc par le début avec le synopsis de l'histoire :

    Dans la petite ville de Beach City vivent les Gemmes de Cristal, trois extraterrestres dotées de pouvoirs magiques : Garnet, Amethyst et Pearl ; ainsi qu'un petit garçon nommé Steven Universe. A moitié humain et à moitié Gemme, une caractéristique qu'il a hérité de sa mère, Steven voudrait partir à l'aventure avec elles. Mais les trois Gemmes ne sont pas encore prêtes à l'emmener sauver la Terre à leur côté...

    D'accord, ça a pas l'air de casser trois pattes à un connard comme ça. Cependant, ce n'est pas le pitch de base qui claque sa grand-mère en croques, c'est toutes les histoires qu'il y a autour !

    N'est-il point merveilleux ?

     Pour moi, c'est un dessin animé qu'il faut ressentir. Je ne saurais pas expliquer en quoi il est devenu spécial pour moi, mais je peux expliquer le contexte. Pendant ces vacances, j'étais un peu déprimée, alors j'ai décidé de regarder quelque chose qui aurait la pêche, une bonne humeur ambiante qui me sortirait de ma morosité.

    Et puis, me baladant parfois sur Tumblr, je voyais passer des fanarts de Steven Universe. L'aspect très enfantin, l'esthétique cartoon me plaisaient beaucoup... Mais ça n'a pas été le déclic. Non, ce qui m'a vraiment poussée à le regarder, c'est d'être tombée sur une chanson, cette chanson :

    /!\ Spoil possible sur certains éléments /!\

    (Je vous la mets en VO, parce que la version française en plus d'être moins rythmée censure le mot "love" en "amitié" et la chanson perd tout son sens) (les petits enfoirés...)

    Franchement, je suis restée scotchée. Disney est redescendu au dixième sous-sol de la chanson pour enfant. Parce que oui, ce petit bijou est un dessin animé POUR ENFANTS à la base ! Mais comme My Little Pony (la comparaison me fait tellement mal), il a su toucher un public beaucoup, beaucoup plus large. Il y a plusieurs niveaux de lecture. Les enfants y verront une aventure merveilleuse et quelques histoires d'amour qui sont loin d'être envahissantes et mièvres (vous commencez à me connaître) ; tandis que les adultes y verront des messages de tolérance, des métaphores subtiles et des avertissements.

    Beaucoup de sujets importants trouvent leur place dans les multiples petites tranches de vie qui se côtoient. En citer, ce serait vous gâcher le plaisir de l'interprétation, mais il est souvent question d'amour et de deuil, d'acceptation de soi et des autres.

    Mais plus que ses messages, la force de Steven Universe réside dans ses personnages. Ils ne cessent de se remettre en question et d'évoluer tout au long de l'histoire. Ils sont vivants, les événements que l'on pensait passés depuis longtemps leur reviennent en mémoire comme ils pourraient le faire chez nous.

    Ils ont des peurs, des traumatismes, des doutes. Parfois, ils perdent courage... Le travail qui a été fait est énorme. Vraiment. Mon cerveau critique n'a pas une seule fois crié à la facilité scénaristique !

    Bref, vous l'aurez compris, c'est un coup de cœur monumental pour moi. Le jour où les DVD sortent, je les achète sans aucune hésitation. Actuellement, cinq saisons sont sorties et une sixième est en préparation. Ne cherchez surtout pas SU dans Google ni Youtube ni quoi que ce soit d'ailleurs, les spoils sont nombreux et sauvages : regardez la série avant de faire des recherches.

    Lien de streaming : https://steven-universe-fantasy.net/episode/1 (Ne regardez qu'en vostfr, conseil d'amie)

    « Cernunnos - Partie VI"Love Like You/Love Me Like You", Rebecca Sugar »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :