• Vivre en Communauté #2

    Qui est prêt à manifester ?

    Oui oui, ça fait un bout de temps que j'ai publié le premier volet de cette série. Mais elle n'est pas à l'abandon, loin de là ! Je suis toujours prête à vous raconter mes joies et déboires d'internat. Et aujourd'hui, j'ai quelque chose de croustillant... Une manifestation lycéenne agricole chantante à 22h (si vous vous posez la question : non, on ne fait pas moins cul-terreux dans le domaine).

    Alors, commençons par le début : « Mère Castor, raconte-nous l'histoire de la méchante principale et des pauvres lycéens opprimés...» Mais avec plaisir, les enfants !

    Il était une fois, dans une contrée lointaine peuplée de légendes au cœur du pays in... Merde. C'est pas le bon. Un deux, un deux. On recommence.

    Il était une fois une méchante principale de lycée qui trouvait que ses internes mettaient beaucoup trop le nez dehors. Elle décida alors, aidée de ses démoniques CPE, de supprimer les sorties du lundi et du jeudi, ne laissant que le mercredi après-midi aux pauvres élèves pour aller s'acheter des nouilles instantanées (qui n'a jamais fait ça ?).

    Indignés par cette décision, les élèves firent alors se lever un vent de révolte : on ne les priverait pas de sortie ! Pas un lycéen interne ne fut ignorant quant à l'événement qui se déroulerait en soirée. Les surveillants sentaient bien quelque chose venir, mais quoi ?

    L'étude en chambre se déroula normalement... jusqu'à 21h15. A la fin de la pause cigarette, tous les élèves se réunirent devant les internats, en pyjama, et refusèrent de rentrer et de se coucher. Mais devant l'insistance des responsables, ils décidèrent de réagir... en chantant. Debout sur un engin agricole, le leader (un terminale pro méca, pour les curieux) hurlait à plein poumon les paroles à travers champ.

    Tout y est passé : de la fanfare du chesnoysien à l'histoire du vétérinaire qui soufflait dans le cul des chevaux. Tout. Et quand ils en eurent assez de se peler les miches sur place, ils se dirent qu'ils allaient marcher pour se réchauffer. Et c'est ce qu'ils firent. Des tours et des tours de lycée à n'en plus finir.

    Ca, Monsieur, c'est la France

    Les plus braves allèrent jusqu'à chanter la Marseillaise sous les fenêtres de l'opprimante principale avec véhémence ! Et vers 23h, un cercle fut formé sur le terrain de rugby, un immense cercle de plus de 300 élèves en pyjama. C'est alors que sonna le glas : des sirènes de police.

    Personne ne sut jamais s'ils venaient pour les élèves, ni qui les avait appelés... parce que tout le monde s'était sauvé. Eh oui : courageux, mais pas téméraires. Pourtant, cet acte de révolte n'a pas été vain, car s'ils perdirent leur liberté du jeudi, ils gardèrent leur lundi sain et sauf.

    Alors si cette histoire avait une morale, je n'aurais que ça à dire :

    A demi implication, demi victoire.

    « Clemity JaneYuri !!! on Ice »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 11 Décembre 2017 à 03:17

    Enfermez moi ces internes que les quarantenaires puissent profiter ! Bah ouais ! Sinon c'est la cohue dehors ! ^^

      • Lundi 11 Décembre 2017 à 07:25

        Nan, mais tous ces jeunes, c'est n'imp', quoi. D'où ils croient qu'ils ont le droit à un peu de liberté ? XD

      • Lundi 11 Décembre 2017 à 20:06

        C'est clair ! Pourquoi sortir à cette âge ? Alors que la télévision leur propose des émissions  tout à fait adaptées ( Merci NRJ12 ^^ ) ! Laissez donc l'extérieur et ses plaisirs aux personnes dans la force de l'âge ! ^^

      • Lundi 11 Décembre 2017 à 20:27

        Surtout qu'on n'avait ni télé ni wifi XD. Notre seule distraction, c'était de nous balader dans les bois et de faire des glissades dans les rayons du Grand Casino à deux pas du lycée XD

        Ah, de ce temps-là, on savait s'occuper sans écrans...

      • Lundi 11 Décembre 2017 à 21:27

        Bon délire, ça !! Les glissade dans le casino ! ^^ ! Nous on faisait des courses de caddies ! Moins original mais ça faisait passé le temps ! ^^

      • Lundi 11 Décembre 2017 à 21:55

        Ah nan, nous on n'avait pas deux euros à mettre dans un caddie XD #lapauvreté

      • Lundi 11 Décembre 2017 à 22:01

        Ouais ! Alors là, je vais m'auto-vanner ! Il fut un temps où l'on n'avait pas besoin de piècette pour utiliser un caddie ! Tin c'est loin tout ça !

      • Lundi 11 Décembre 2017 à 22:03

        Monte dans la Dolorean ! Je veux connaître cette époque bénie ! *^*

      • Lundi 11 Décembre 2017 à 22:09

        Je suis pas sûr de pouvoir fournir le 2.21 gigowatts requis ! ^^

      • Lundi 11 Décembre 2017 à 22:20

        Merde... Va falloir que je sorte le Tardis ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :