• Buffy contre les vampires

    Grand Dieu, je pensais avoir atteint le sommet de la kitschitude avec Teen Wolf, mais force est de constater que je ne suis qu'un petit scarabée dans ce milieu... Bon, qui veut se prendre les années 90 dans la figure puissance 10000 ?

    Commençons par le commencement : Buffy est une lycéenne en seconde qui a été renvoyée de son ancien établissement parce qu'elle a fait cramer le gymnase. En réalité, ce n'était pas tant le gymnase qu'elle cramait, mais les vampires qui se trouvaient à l'intérieur, car elle est celle que l'on nomme l'Exécutrice. Dès son arrivée, elle décide d'oublier tout ça et de vivre une vie rangée, mais c'est sans compter sa PUTAIN DE MALCHANCE !

    Autant vous dire tout de suite que dès le générique, on est bien plongés dans le passé, ça sent la vieille série : les écritures, le montage... TOUT ! Mais le mieux, c'est les poupouffes faussement classes qu'on voit dès le départ : des têtes à claques ! Et je ne sais pas si c'est juste le doublage qui est comme ça ou si c'était déjà fait comme ça dans la VO, mais leurs voix sont insupportables. On sent bien que le réalisateur se fout de leur gueule, mais d'une force... C'est de l'art, la caricature poussée à son maximum.

    Le réalisateur et le producteur en réunion.

    Nan mais sérieusement, Cornélia fait passer un test à Buffy pour savoir si son sens de la mode était compatible avec son amitié. C'est même plus de la caricature, là ! Honnêtement, j'ai failli m'arrêter là, sans avoir vu un seul combat (ç'aurait été dommage, non ?).

    Ce qui me fait rire, aussi, c'est le "Non, je refuse de traîner dans des histoires de vampire encore une fois" et HOP ! Cinq minutes plus tard, elle est dedans jusqu'au cou. C'est du foutage de gueule, elle aurait pu être un peu plus prudente, ou prévoyante. On l'entend dire qu'elle a tué un bon nombre de vampire (en fait, elle a commencé au berceau, la meuf...) mais elle est pas capable de faire dans la discrétion, et même juste d'être efficace (tiens, et si je parlais à ma victime pour que son allié ait le temps de la sauver ?).

    Et puis, sa pote un peu "cassos"... Qu'est-ce qu'elle fout en boîte ?! Nan, sérieux, vu le personnage, on la voit pas du tout là-bas, et encore moins seule. Elle a la tête de la victime qui se voit à des centaines de kilomètres. Mais rien qu'à son caractère, c'est étonnant ! Si tu fais un personnage timide et "soumis", tu ne le fais pas sortir le soir juste pour le plaisir de le foutre dans la mouise !

    Non, c'est comme enculer sa cousine : c'est pas illégal, mais ça se fait pas.

    Mais le plus beau, oui mes amis, le plus beau, c'est les vampires en carton pâte. Le grand méchant a un air de Voldemort moche (parce que bon, notre cher Voldy, il avait quand même la classe, même sans son nez), mais le reste ressemble plus à des cochons sortis tout droit de Tchernobyl qu'à des chauve-souris. Et puis, on va pas se mentir, ils ont tous un petit air de pedobear plutôt dérangeant (j'ai encore la petite voix du mec qui dit "je m'occupe de l'enfant" qui résonne dans ma tête... Brrrr...).

    Bref, je peux dire avec fierté que j'ai regardé le premier épisode de Buffy contre les vampires... et que je vais regarder la suite. Parce que pour être franche, cette série a son petit charme et j'ai bien envie de voir ce qu'il va arriver à cette bande de lycéens un peu stupides. Et ce même si l'image du "To be continued" est vraiment, mais vraiment dégueulasse.

    C'est un peu l'effet que ça m'a fait...

    « Maud Bettina-MarieLe jardin parfait... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :