• Accueil

    Accueil

    Hello !

    Vous êtes ici dans l'antre d'une jeune femme qui veut raconter sa vie nulle (Argh... trop d'originalité, je fonds...)

    Qui suis-je ? Une Bambi de 19 ans, perdue dans ses études depuis 2016, une amatrice d'équitation, de littérature, de mangas, de films, d'animes, une no-life invétérée, une amoureuse de la langue française, mais surtout une rêveuse qui adore écrire, imaginer des histoires, joyeuses ou tristes, réalistes ou invraisemblables.

    Alors, toi qui t'es perdu dans les méandres d'Eklablog, je te souhaite la bienvenue sur mon domaine, et bonne visite !

  • Hey hey hey !

    J'ai encore fait quelques modifications du blog, notamment un plan auquel vous pouvez accéder dans le menu de gauche et une liste des films et séries traités dans la rubrique "Amateur de Pop-Corn ?".

    Pour les articles, il y en a 3 de prévus pour la semaine prochaine : mercredi, samedi et dimanche.

    Comme vous avez pu le voir dans le menu de droite, il y a un sondage pour la publication mensuelle d'une fiction originale. Il est encore ouvert, mais il est juste là pour me donner un aperçu du nombre de lecteurs. Le projet est donc en marche.

    Voilà !

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Saviez-vous que l'économie du Venezuela ne repose que sur une seule activité ? Eh bien si ce n'est pas le cas, sachez que seule l'exploitation du pétrole leur maintient la tête hors de l'eau. C'est pourquoi tous les achats des habitants sont subventionnés par l’État.

    Sachez aussi que ce charmant pays n'a pas de fabrique de papier toilette sur son territoire. Ce n'est pas une blague : ils doivent le faire importer (que de dépense inutile... Utilisez votre main, et gardez l'autre pour demain).

    Mais alors, que se passe-t-il quand l'activité pétrolière est en crise ? C'est bien simple, le gouvernement ne peut plus importer certaines ressources. Et quoi de plus superflu que le PQ ? Je me le demande.

    Bref, vous savez maintenant que les Vénézuéliens mesurent le degré de crise de leur pays grâce à l'accessibilité au papier toilette. C'est pas beau comme système ? Presque poétique, même...

    Rayon PQ de Carrefour en période de crise (Vénézuela)

    Partager via Gmail Pin It

    votre commentaire
  • Hey hey hey !

    J'ai eu une idée lumineuse !

    Pro de l'organisation

    Oulà, rangez ces crucifix, je ne suis pas possédée, j'ai seulement réfléchi. Oh putain ! Appelez une ambulance, ils font concurrence à mes cachets d'aspirine...

    Bref, comme je suis très irrégulière dans le post de mes articles, je pense les écrire à l'avance et leur mettre une date de sortie. Comme ça, vous aurez du contenu (et des blagues de bon goût, je sais que ça vous manque...) même quand je suis clouée au lit par une flemmingite aiguë.

    J'essaierai donc de tenir un rythme d'un article minimum par semaine, et vous aurez le droit de me jeter des tomates pourries si je ne m'y tiens pas !

    Partager via Gmail Pin It

    7 commentaires
  • Je suis tombée par hasard (oui, je m'étais encore perdue dans les abysses d'internet, j'ai vu de la lumière et je suis rentrée) sur cette petite vidéo que j'ai trouvé très ironique. Il s'agit d'un extrait du film Tais-toi (qui est français, si je ne m'abuse : cocorico !) que j'ai vu il y a fort longtemps.

    Je commenterai donc cette vidéo par cette petite réflexion : On est toujours le con de quelqu'un, le tout est de savoir celui de qui.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Moi, Présidente !

    Moi, Présidente de la République, je ne vous ferai pas de beau discours !

    ...

    Meeeeerde...

    On la refait. Hum hum... Un deux, un deux ?

    Moi, Présidente, je promets que je ne vous ferai pas de promesses ! (tu crois qu'il ont remarqué quelque chose ? Naaaan, t'inquiète, ils sont bien trop crédules...)

    Jamais je ne vous mentirai, je ne ferai qu'omettre les information ! Je vous volerai vos droits, mais je le ferai avec amour... *claquement de cravache* (Tous aux abris, les gosses, et... Ah, mais rhabille-toi !) *referme sa braguette* *avec amour, évidemment* Car s'il y a un problème, dans ce pays, c'est la démocratie, je propose donc de s'en débarrasser. Sérieux, à quoi ça vous sert de pouvoir voter ?

    Moi, Présidente !

    C'est comme les enfants, ça ne devrait pas exister. Alors je légaliserai l'infanticide. Qui n'a jamais rêvé... (De ces terres lointaines aux confins du pays Incas... Tu t'égares. Oups, désolé...) Mais bordel ! Arrêtez de me perdre ! Ou je légalise le suicide ! (C'est censé être une menace ? Je doute de son efficacité... Elle devrait plutôt tuer des chatons. Tu es diabolique... Moui, je sais) *en PLS dans un coin* Tout le monde s'en fout de mon discours, de toute façon... (On n'osait pas te le dire... Honnêtement, ton discours, il pue la loose... Ouais, tu devrais leur dire quelque chose de concret)

    *sèche ses larmes* Bon, OK, pour une fois, je vais m'écouter et vous dire ce que j'ai toujours eu envie de vous dire, à vous, population d'internet, et à mes chers concurrents...

    Je vous emmerde. Du plus profond de mon âme.

    Et je le pense... avec amour, évidemment.

    Ah, et j'oubliais : votez pour moi.

    Partager via Gmail Pin It

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique