• Devilman Crybaby

    Je sais que je parle souvent de traumatisme à tort et à travers, "tel truc m'a traumatisée hahaha" etc... Mais là, on parle d'un véritable traumatisme. Cette série m'a réellement marquée, elle m'a fait enchaîner insomnie et cauchemars sur cauchemars. Ça fait d'ailleurs un moment que je l'ai vue (juillet 2018, il me semble) mais ce n'est qu'aujourd'hui que j'ai le courage d'exorciser ma peur.

    Voilà le trailer, pour commencer (je ne l'ai pas regardé avant de le mettre, la question ne se pose même pas) :

    Et un petit résumé pour la route : "Akira Fudo est informé par son meilleur ami, Ryo Asuka, que l'ancienne race de Démons, capable de prendre possession du corps des humains pour les remplacer, est revenue sur Terre pour la reprendre. Croyant que la seule façon de vaincre les Démons est de prouver leur existence aux humains, Ryo suggère à Akira de l'accompagner pour voir des Démons prendre possession d'humains. Fusionnant lui-même avec Amon le Seigneur des Démons, Akira se transforme en Devilman, un être humain ayant les pouvoirs d'un Démon tout en conservant son propre cœur." (Merci Wikipédia)

    Tout d'abord, je pense que je dois expliquer pourquoi la seule évocation de cette série me donne juste la nausée : je suis plus ou moins phobique de tout ce qui a trait à la décapitation et à l'exhibition joyeuse de parties de corps. J'ai aussi une peur panique de la violence induite par l'effet de groupe, surtout quand ça se finit en exécution sanglante. Mais Rome ne s'est pas faite en un jour !

    Tout a commencé dans une salle de classe en CM1 où on a regardé une vidéo sur la révolution française, l'image de cette tête sur une pique me hantera à tout jamais (M. R, si vous passez par là, sachez que je vous haïrai à jamais pour avoir fait pause sur cette frame à la demande collective). Petite dédicace à Sleepy Hollow en passant, ma curiosité n'aura jamais été aussi bien punie.

    Pourtant, certaines œuvres très violentes me plaisent, comme Berserk ou Historie (malgré des sursauts violents aux moments opportuns, entendons-nous bien, ça reste sensible comme image chez moi). C'est donc dans le traitement du sujet que tout se joue. Et ici, ça s'est mal joué.

    J'étais certes prévenue que c'était violent, mais comme je l'ai dit ce n'est pas un critère rédhibitoire dans tout ce que je regarde/lis. On a donc regardé le premier épisode, qui met déjà la barre très haut. Mais bon, j'étais curieuse de voir la suite. La série facilite ce choix puisqu'elle est vraiment courte (10 épisodes d'une vingtaine de minutes). Donc voilà, roule ma poule, ça va bien se passer.

    Ha ha ha ha ha ha ha...

    Non.

    Je ne sais plus à quel épisode ça commence, mais à un moment, tout part en vrille. Et c'est exactement à CE moment que j'ai perdu foi en l'humanité. Parce que cette série n'est pas seulement gore, elle vous montre toutes les mécaniques du cercle vicieux de la violence induite par la terreur et la fureur de la population. On vous plonge au cœur de l'anarchie la plus totale : chasse à la sorcière, exécutions publiques sans compter les scènes de démembrement et de cannibalisme, de déformations corporelles et j'en passe !

    Tout. Tout. Tout. Vous aurez tout pour me faire vomir...

    Surtout des décapitations. Beaucoup de décapitations. Beaucoup trop pour moi. Je pense que l'auteur a dû avoir un instant de fascination pour la révolution française. Vraiment, j'ai eu des réminiscences de films historiques (que je déteste en grande majorité, à part quand c'est Arté qui paye la tournée). Et c'est peut-être aussi cette ambiance de "vécu" qui a renforcé cette impression de réalisme qui m'a tant mis mal à l'aise.

    J'en suis ressortie mal. Mais mal avec un M majuscule. Là, on était (on est toujours d'ailleurs, bien qu'un peu atténué par le temps) sur un traumatisme de qualité. Insomnies, crises de panique passagères et cauchemars. La panoplie complète de la petite phobie.

    Bref, cet article a vraiment vocation à vous avertir et vous informer sur le contenu de cette série. Si vous êtes un peu sensible ou impressionnable, que vous avez vite tendance à psychoter ou à vomir de dégoût, à faire des crises de panique seulement sur de la réflexion... Ne regardez pas. Conseil d'amie. Vraiment. Même en regardant à plusieurs, il n'y a pas de fun à en tirer, c'est juste l'image de l'Apocalypse sur Terre et de la pourriture humaine la plus sombre.

    Dommage que le thème musical soit aussi bien.

    « "Père Noël", OldelafBonne année ! »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 30 Décembre 2018 à 18:22
    Berserk? Vous avez dit Berserk?
      • Dimanche 30 Décembre 2018 à 18:24

        Pas encore eu le temps de faire un article dessus, j'ai trop peur de faire un article qui ne pète pas du feu de Dieu pour le présenter x)

        (Tiens-toi en à Berserk, ne tente pas Devilman)

    2
    Lundi 31 Décembre 2018 à 08:21

    Tin ça à l'air bon ça !!

      • Lundi 31 Décembre 2018 à 10:23

        Essaie si tu veux, après tout, tu es un adulte responsable... Mais clairement, je déconseille. (enferme-toi à double-tour et laisse surtout pas les enfants voir la moindre minute ><)

        Tu me diras ce que t'en penses si tu regardes vraiment X) (Je te prescris une bonne dose de Steven Universe pour t'en remettre : le fandom de cette série propose une espèce de psychothérapie aux nouveaux membres traumatisés °^°)

    3
    Lundi 31 Décembre 2018 à 16:16

    Ah mais quand j'avais prévenu sur un post que c'était "wtf et trash as fuck" c'était pas pour déconner. x)

    Rhooo... Sleepy Hollow, c'est génial pourtant! (et pas abusé)

      • Lundi 31 Décembre 2018 à 18:06

        J'ai pas vu ton post, je crois, ou après l'avoir vu ^^

        Bah, SH, ça passe bien quand t'es au collège. En primaire, beaucoup moins ><

    4
    Lundi 31 Décembre 2018 à 18:50

    Boarf, peut pas dire. x) Ca m'a jamais vraiment choqué ces trucs là. (même si pour le coup, devilman j'ai vraiment eut beaucoup de mal)

      • Mardi 1er Janvier à 12:32

        Si tu lis bien, tu verras que j'étais déjà phobique à ce moment-là, je ne peux pas expliquer autrement que pour moi, ce genre de chose est affreusement difficile à regarder.

        Mais ici, ce n'est pas tant la violence de la série que le message qu'il y a derrière qui est dangereux : "il n'y a rien d'autre à espérer que la fin du monde pour laver notre décadence". Tu imagines ce genre de discours ancré dans la tête de personnes sensibles ? ^^"

      • Mardi 1er Janvier à 15:22

        Bon alors j'avais l'intention de faire un pavé mais je vais répondre là x)
        (et mon commentaire précédent a été supprimé, j'ai moins la patience d'écrire un truc potable, donc scuze d'avance ;w;)

        Devilman est une série qui n'est certainement pas pour tout le monde, cependant je pense que tu as déformé le message qu'elle porte (je ne t'en veux pas, la violence t'as marqué ^^).
        Il est plutôt question que si l'on persiste à refuser l'amour et la main tendue de nos prochains, nous courons à notre perte. Et qu'il ne faut pas s'en rendre compte trop tard non plus :').
        Beaucoup d'images et de symboles dans la série le suggèrent : la métaphore du relais, l'évolution des relations entre les personnages... La décadence des humains est montrée de manière très crue, cependant l'apocalypse débute seulement lorsque que la méfiance s'installe. Les démons, dont la nature même est tous les pêchés possibles, chutent lorsque des divisions apparaissent entre eux (alors qu'ils ont réussi à survivre toute ces années...). Et Satan est l'incarnation du mal provocant la fin du monde à cause de son individualisme... Fin, tu vois l'idée x)
        Cette analyse correspond au message voulu par l'auteur apparemment, l'interview est dans l'internet mais honnêtement j'ai la flemme de la retrouve là alors faudra me croire x))

        C'est certes une série trop violente, gore, sexuelle, qui dérange, et bien que j'ai apprécié qu'elle me perturbe autant la 1ère fois que je l'ai vue, ce n'est pas le genre que j'aurai voulu revoir pour souffrir une deuxième fois (trop tard, merci :p). Mais c'est bien ce côté perturbant et provocateur qui lui donne son individualisme et sa force, alors je ne la condamnerait pas avec autant de fermeté.

        (Compte toujours sur moi pour faire l'avocate du Devilman Diable ( ˘ ³˘)♥)

      • Mardi 1er Janvier à 16:52

        Je ne la condamne pas, j'explique en quoi ça m'a dérangée °^°. Les gens font ce qu'ils veulent de mes avertissements, je suis même sûre qu'un bon nombre, en lisant ça, va le prendre comme un challenge et regarder, voire entraîner d'autres personnes à le faire avec eux. S'ils en ressortent dépressifs comme je l'ai été, c'est leur problème~

        Je vois tout à fait ce que tu veux dire sur le message d'entre-aide, mais là où ça pêche, c'est qu'on passe plus de temps à voir la décadence humaine que ce qu'il faut faire pour l'éviter. Le message passe moins bien à cause de la foutritude de l'histoire et de son gore à tout prix. La violence peut servir comme desservir une cause, et je pense que ç'aurait pu être mieux fait, si pas minimisé (je suis partisane de la violence suggérée dans les œuvres engagées).

        Il en résulte donc un truc que l'on peut interpréter de façons très différentes, dont une qui peut faire des dégâts dans des esprits déjà fragilisés qui ne s'attendront pas à ça.

      • Mardi 1er Janvier à 17:28

        Après, c'est vrai que la série Netflix a surenchéri sur le facteur "choc". Je pense qu'ils ont voulu ajuster à ce qui était considéré choquant quand le manga original est sorti (provocateur pour les années 70 mais un peu soft pour nous probablement). Un calcul de producteur qui a été pas mal critiqué il me semble par les anciens fans °^°

        Peut être que le manga original (ou l'OAV.... Mais bon honnêtement vu la qualité, vaut mieux le manga xDD) a vieilli pour le traitement d'autres thèmes, mais est plus subtil et efficace dans la transmission de son message. (Pas lu, sauf la fin, quand j'errai à la quête de sens à ce que je venais de voir, traumatisée par cette série :''))

      • Mardi 1er Janvier à 17:45

        Je pense qu'à partir d'un moment, faut arrêter de surenchérir. C'est comme un robot-dinosaure-zombie-dieu du tonnerre : sur le papier, ça a l'air cool. Dans les faits, ça passe pas °^°. J'espère qu'on commence à plafonner dans tout ce qui peut être choquant, parce que je vais finir par plus rien regarder...

        J'espère pour le fandom que la prochaine remasterisation sera meilleure (et bien moins crade) dans tous les domaines ^^

    5
    Mardi 1er Janvier à 13:39

    Si si, j'ai bien vu. ^^ Mais du coup l'âge n'entre pas tellement en compte à ce moment là. Un truc qui à tendance à te traumatiser/te choquer, ça peut évoluer en pire comme en mieux, tout dépend des gens et de leur phobie.

    Ca c'est ce que TOI tu as interprété. :) L'anime est un énorme bordel incroyable qui est perçu très différemment en fonction des gens. Si j'ai eut du mal à suivre ce n'est pas que pour le trash du truc. Et si beaucoup ont étés mitigés en le voyant (comme moi, je n'arrive pas à savoir si j'ai un peu apprécié et je le trouve bon ou mauvais) ce n'est pas pour rien non plus. x)

      • Mardi 1er Janvier à 16:59

        J'ai parlé d'âge à aucun moment, je parle de sensibilité, ce qui n'a pas le même sens. C'est juste qu'entre les deux visionnages, dans mon cas, y'a pas eu d'apparition magique d'une thérapie psychologique pour m'aider

        Je parle donc AUX PERSONNES CONCERNÉES DONT TU NE FAIS VISIBLEMENT PAS PARTIE, alors ne ramène pas tout à ta propre non-sensibilité sur le sujet. C'est comme aller aux alcooliques anonymes sans avoir bu une bière de toute sa vie.

        C'est un bordel dont on peut tirer un message nihiliste très fort (pas tous, évidemment, mais quel est le but de commenter et faire des articles si c'est pour tenir un discours objectif ? J'aurais pu écrire " c'est une série horrifique de 10 épisodes.", en tout et pour tout). Je préviens à ce sujet car JE SAIS que beaucoup de personnes le verront avec le regard que je projette sur ce truc. Crois-moi, ils n'ont pas besoin de rajouter une chantilly d'angoisse sur leur caca à l'insomnie.

      • Mardi 1er Janvier à 17:36

        (Pour le premier paragraphe : je n'ai pas parlé d'âge en tant que généralité mais en tant qu'expérience propre par rapport à mon évolution personnelle dans mon développement psychologique. Donc pas à prendre pour n'importe quelle personne.)

      • Mardi 1er Janvier à 18:11

        ((J'ai re-découvert qu'on pouvait souligner au lieu de mettre en majuscules, considère que c'est souligné dans la première réponse °^°))

    6
    Mardi 1er Janvier à 20:29

    Quand je disais âge je faisais référence à cette remarque que tu as faite: "Bah, SH, ça passe bien quand t'es au collège. En primaire, beaucoup moins" ^^ c'est tout. Je n'avais pas compris que tu parlais juste de toi à ce moment là, désolé.

    Et je ne ramène pas ça à ma seule expérience. '-'

    D'ailleurs il n'y avait pas un avertissement normalement sur cet anime? (un peu à la "pegy 18" comme il y a parfois sur les séries télé)

      • Mardi 1er Janvier à 20:37

        Je ne me permettrai jamais de faire de généralités sur ce genre de choses.

        Dans ce cas, pourquoi tu refuses de prendre en compte le fait qu'il existe des personnes phobiques (on ne parle pas d'une simple peur, mais d'une réaction physique incontrôlable) de ce genre de contenu en clamant haut et fort que c'est tout à fait regardable par tout le monde sans distinction ? Que tu aies apprécié DC ne veut pas dire que c'est une série à la portée de tout le monde.

        J'ai 20 ans, je considère donc que je peux regarder un contenu adulte. Un contenu adulte normal. Pas au niveau d'un Devilman qui est clairement au-dessus (ce qui n'est pas prévu par ce genre de sigle) et envoie se faire voir la totalité des tabous de violence.

    7
    Mercredi 2 Janvier à 10:33

    Ah mais non! :o Je n'ai pas du tout dis ça! Je me suis peut être mal exprimé, ou tu as confondu deux choses différentes que j'ai dites, mais non, jamais je ne me permettrais de dire/penser ça!

    Pas faux, mais le "pegy 18" était un bête exemple. Je me rappelle que pour certains animes (je ne vais pas regarder un truc sans savoir un minimum a quoi m'attendre) il y a bien des avertissements de type "violence/X" ou autres sur les notes. Devilman je n'en sais rien puisque c'est mon pote qui m'avait fait découvrir à sa sortie. Mais je me posais la question, parce que vu le trash du truc ça me surprend qu'il n'y ai pas eut d'avertissements plus visibles.

      • Mercredi 2 Janvier à 12:14

        Tu me parles d'avis quand je te parle de ressenti donc clairement, y'a un truc que t'as loupé dans ce que je disais. Quand je te parle du message nihiliste contenu dans l’œuvre, tu me réponds "y'a plusieurs interprétations blablabla". Alors que c'est CE message en particulier qui me pose problème, les autres c'est pas le sujet. Je parle de ça parce que c'est choquant pour une partie sensible de la population. En me frottant ton avis à la figure comme ça, c'est comme si tu crachais sur tout mon argumentaire de protection de ces personnes par rapport à l’œuvre.

        Il y a un logo "violence" et "sexe" sur les Sims. A partir de là, ils veulent dire tout et n'importe quoi. Ce ne sont même plus des références. Même s'il y a des avertissements, on les prend vaguement en compte car tout dépend de l'échelle de jugement de ceux qui ont regardé la série en bêta-test.

    8
    Mercredi 2 Janvier à 21:20

    Merci pour ce post. C'est fou je me reconnais énormément dans tes propos pour le coup. C'est vraiment bien de prendre en compte la sensibilité, qui peut être vraiment différente selon chacun, pour parler de cette série. 

    On a pas tous la même façon de voir, d’interpréter ou de réfléchir, ce qui peut marquer ou choquer quelqu'un peut être banal pour un autre. Et inversement... Dans le cas de DM crybaby, le gore et l'horreur, et surtout le message que ça envoie, tout est fait pour que ça te prenne aux tripes et que ça te reste bien en tête après. Et ce n'est pas le petit 16+ et la BA de Netflix qui vont te prévenir V_v. Il y a vraiment de quoi faire beaucoup de tort psychologiquement.

    J'ai l'impression malheureusement qu'on cherche de plus en plus à faire du choquant pour être choquant, et que ça l'est toujours davantage. Si on compare les séries qui sortent avec certaines un peu plus vieilles, même juste une dizaine d'année, on remarque déjà que la forme prend le pas sur le fond. On peut pourtant faire passer quelque chose sans aller dans les extrêmes.

      • Mercredi 2 Janvier à 21:48

        On ouvre un club ? x)

        J'espère que ça aura servi à dissuader au moins quelques personnes concernées de regarder ^^

        Maintenant, il est tellement difficile de se démarquer dans la création au milieu de tout ce qui sort chaque année qu'ils n'ont rien trouvé de mieux que le choquant. La violence est tellement banalisée qu'ils sont obligés de surenchérir pour donner toujours plus dans l'inacceptable et le traumatisant. Après, je doute pas que l'ancienne version de DC, aussi vieille qu'elle soit, est bien plus regardable pour nous autres, petits cœurs sensibles ^^ (j'essaierai peut-être dans 10 ans, quand je serai remise XD)

      • Mercredi 2 Janvier à 22:03

        Oui, bonne idée ! Viens on va s'enrouler dans de gros plaid, on parlera de la vie en mangeant du chocolat et des cookies devant les Super Nanas.

        J'espère aussi. Peut-être que Netflix devrait rajouter une petite note, quelque chose comme "Risque de perte d’intérêt pour la vie ou de foi en l'humanité. Bon visionnage."

        Voilà, tu as bien résumé le truc. Parfois ça se remarque tellement que le seul but c'est de choquer juste pour se démarquer, sans vraiment de raison derrière, que ça en devient ridicule.

      • Mercredi 2 Janvier à 22:09

        Oh oui ! Et je ramène mes chatons pour servir de bouillottes ! o/

        Ça leur aurait limite fait deux fois plus de pub x). J'avais vu un truc drôle sur Topito où ils avaient listé les dédicaces d'écrivain les plus drôles, bah c'est le même effet : ça donne envie de connaître la personne qui a osé marquer ça.

        Le pire, c'est que je suis sûre qu'il y a une réelle démarche artistique derrière, mais que la production a dû dire : "Mets plus de sang par ici. Là, il manque un bruitage dégueu..."

      • Mercredi 2 Janvier à 22:30

        Excellent ! Je file sur ma licorne magique et j'arrive.

        C'est vrai que par curiosité malsaine, ça aurait pu avoir l'effet inverse x).

        Je crois aussi, rien que le style graphique (que je n'aime pas mais pour ce que ça veut faire, ça fonctionne) n'a pas du être choisi au hasard. Quand tu regarde les avis sur la série, ceux qui ont aimés parlent presque de poésie.

         

      • Mercredi 2 Janvier à 22:35

        Il y a un symbolisme très fort dans DC, on ne peut pas leur enlever ça. Il ne faut juste pas se voiler la face par rapport à la violence présente en prétextant la poésie sous-jacente (ce que je vois beaucoup). La scène de fin est d'ailleurs douce et empreinte d'une certaine poésie, même si elle est terriblement pessimiste °^°

    9
    Mercredi 2 Janvier à 22:53

    Quand tu as parlé de ton vécu par rapport à l'horreur des tripes, du sang, et tout ça, j'ai repensé à mon premier visionnage de SNK.

    Alors, on est d'accord que SNK est pas mal niveau sang mais loin d'atteindre crybaby. Mais voilà, quand j'ai vu l'anime la première fois j'en ai fait des cauchemars, et pourtant j'avais 19 ans. Mais j'ai arrêté au bout de 3 épisodes, ça me dégoûtait trop. Pareil pour Tokyo Goul où je n'ai jamais fini l'épisode 2.

    Quand j'ai dis ça à une amie qui regardait depuis longtemps, elle a été vraiment étonné. Je me suis dis que c'était peut-être moi qui était un peu chochotte. Finalement, plusieurs mois après, j'ai eu envie de redonner une chance à SNK et j'ai continué la série beaucoup plus facilement, aujourd'hui j'adore et je suis le manga. Comme quoi, la sensibilité ça dépend de beaucoup de choses.

      • Jeudi 3 Janvier à 11:48

        Ça va te surprendre, mais je suis une grande amatrice de Tokyo Ghoul, j'ai les mangas et les relis avec plaisir. Je ne regarde cependant pas la série, qui a l'air de donner dans l'horreur corporelle plus que dans l'horreur psychologique propre au manga d'origine. C'est une série dessinée et scénarisée avec passion qui ne met pas de gore pour faire du gore, elle en met pour montrer un quotidien différent du nôtre ou des scènes de bataille épiques. Cette violence-là ne m'a gênée qu'à quelques passages vraiment osés ^^

        Pour ce qui est de SnK, je n'aime pas. J'ai essayé, je me suis dégoûtée. Pourtant, j'ai presque fini la saison 1 ! On m'en avait dit tellement de bien que je voulais savoir pourquoi tout le monde s'y accrochait avec tant de ferveur... Je n'ai pas trouvé. Je ne sais pas ce qui cloche avec l'histoire, le contexte ou le type de violence, mais quelque chose me gêne fondamentalement dans cet anime. Je pense que c'est la façon dont les personnages principaux meurent les uns à la suite des autres, comme un slasher movie qui ne terminerait jamais.

        Finalement, j'ai fait l'inverse de ton cheminement x)

    10
    Vendredi 11 Janvier à 15:54

    Je répond 3 ans après. Pas tant que ça, je sais que le manga est très populaire, il ne doit pas l'être sans raison. Après question de goût aussi. Ah oui, je me doute que l'anime doit en rajouter dans l'aspect horrifique, ce ne serait pas la première fois. "Rajoutez du sang ici, et là aussi, mettez-en partout finalement ! Il faut que ça soit gore.". Bon, si jamais je veux redonner sa chance à TG un jour, je penserai à tenter plutôt les scans que l'anime !

    Comme quoi :"). Des fois c'est difficile de mettre des mots sur ce qui nous pose problème. Si tu n'aime pas, tu n'aime pas, c'est comme ça. Ah ça... C'est sûr que l'espérance de vie dans ce manga n'est pas terrible X). Après ça fait partit des atouts de SNK selon moi. Tu sais que tu peux vraiment t'inquiéter pour les personnages et croire aux risques, tu ne te dis pas "De toute façon, lui il ne risque rien, il est protéger par le scénarium" comme dans beaucoup d'autres mangas malheureusement.

      • Vendredi 11 Janvier à 18:59

        Oh, tu sais, y'a plein de trucs nuls qui sont populaires, faut pas se fier à ça XD. Mais là, je certifie label rouge (jeu de mot hé, hé !). Essaie de l'emprunter plutôt si tu veux tester : la scanlation d’œuvres publiées est illégale ^^

        C'est même pas une question d'espérance de vie. Faut un juste milieu entre immunité scénaristique (dont j'ai horreur) et potentielle mort à chaque instant (idem). Faut qu'on puisse s'y attacher quand même... Et c'est le problème. Aucun des personnages ne m'a réellement plu, pourtant ils n'ont rien de rebutant pour moi. Y'en a même qui auraient dû me plaire, objectivement. Mais rien, j'arrive pas à les apprécier à fond :/

    11
    Vendredi 11 Janvier à 19:33

    C'est sûr. Enfin TG m'avait été conseillé par quelqu'un avec qu j'ai des goûts communs pour les animes et en qui j'ai plutôt confiance, donc je veux bien croire que TG est un bon manga, ce n'est juste pas mon truc. Oui je sais, mais pour "tester" je préfère commencer par là, et voir si ça me plait par la suite. ^^

    Il m'a fallu un certain temps pour apprécier les personnages. Au début tout s'enchaîne très vite, il y a énormément d'action et peu de place pour développer les personnages. Heureusement ça se calme ensuite. Je suis même vraiment surprise de la direction prise par le manga actuellement. Je pense que ça te plairait si tu arrivait à passer là où ça bloque. Mais je comprend que tu n'accroches pour plusieurs raisons. C'est comme ça, pas forcément besoin de raison pour ne pas aimer.

    L'immunité scénaristique je l'ai en horreur également. v_V J'ai pas le meilleur des exemples en tête mais c'est vraiment quelque chose qui peut me gâcher une série.

      • Vendredi 11 Janvier à 19:44

        Même en ayant des similitudes de goût, j'ai parfois eu des surprises XD. Comme toi avec TG, à ce que je vois °^°. De toute façon, vu la popularité du manga, tu devrais pouvoir trouver au moins les premiers tomes à la médiathèque du coin ^^.

        En fait, je connais tous les détails de l'histoire sans être allée plus loin que la première saison. C'est peut-être comme pour les gens : y'en a qu'on peut pas saquer sans raison rationnelle X)

        Un bon exemple d'immunité scénaristique : Bella dans Twilight (Durendal l'expliquera mieux que moi) ((grosse vidéo de 47 minutes, si tu l'as pas vue))

    12
    Vendredi 11 Janvier à 20:22

    Ça arrive souvent ^^, Il suffit d'un élément qui ne nous plaît pas pour avoir une vision différente, même avec quelqu'un qui a des goûts très similaires. Surement, pour l'instant je n'ai pas trop envie de m'y remettre mais on ne sait jamais!

    C'est dommage, ça t'aura spoiler si jamais tu as envie un jour de t'y remettre... Mais c'est bien plus tard dans l'histoire que je me suis vraiment dit que j'aimais SNK. Les twists sont vraiment bien faits.

    Oui je l'ai vu ! Et j'aime beaucoup cette vidéo, l'analyse est intéressante et j'ai bien rit aussi XD

    Pour être honnête, je pensais à Sasuke en mauvais exemple, parce que je suis en train de re-regarder Naruto (jusqu'à une limite du supportable). On dirait vraiment un OC Gary stu insupportable. J'ai adoré regarder quand j'étais au collège-lycée mais bon sang... J'avais oublié à quel point ce personnage me sortait par les yeux d'une force. Et même, tous les Uchiha en général sont tellement pétés que l'armure en scénarium autour de lui pourrait sortir de l'écran pour te piquer les yeux.

      • Vendredi 11 Janvier à 22:07

        Je ne compte pas me remettre à SnK, il y a bien assez de mangas dans le monde pour ne pas m'acharner sur ce qui ne me plaît pas vraiment ^^.

        Durendal, c'est un de mes dieux. J'adore regarder ses vidéos, j'ai une fascination pour tout ce qu'il dit sur l'analyse de film et la mise en scène *^*

        J'adorais Itachi, dans les Uchiwa (c'est traduit avec un w dans la version papier que j'ai ^^). Je trouve toujours que c'est un bon personnage avec un réel caractère et un background tragique sans tomber dans le pathos. Par contre : AU CHIOTTE, SASUKE ! (et Sakura aussi, je l'aime pas °^°)

      • Vendredi 11 Janvier à 23:10

        Et comme beaucoup, tu dois avoir une liste longue comme le bras de truc à lire/voir en attente x). Après on ne sait jamais, je disais ça aussi. Peut-être dans quelques années :').

        J'aime bien aussi, j'ai surtout vu les PJREVAT que les critiques seules. Ce qui est bien c'est qu'il analyse de façon très complète les films sans utiliser un vocabulaire trop cinéphile, donc c'est compréhensible pour tous ^^.

        Dans le manga aussi? Ça doit faire longtemps que je n'ai pas lu, je ne me souvenais pas que dans la version papier c'était également avec un W. Il me semblait que c'était uniquement dans la VF de l'anime. Itachi, j'aime le twist du personnage, oui j'aime bien les twists ^^ sans être particulièrement fan du personnage. Par contre les rosaces de l'infini dans les yeux c'est pas possible... A chaque fois une nouvelle forme, un nouveau pouvoir wtf.

        Sakura par contre personne ne l'aime. J'ai presque pitié de ce que l'auteur a fait avec ce perso. Pourtant je ne la déteste pas autant que Sasuke v_V.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :