• Litchi Hikari Club, sortez-moi de làààààààà !

    Litchi Hikari Club

    Qui n'a jamais rêvé de visionner un film mélangeant savamment romance gay, robot géant, meurtres sanglants, totalitarisme et litchis ? Comment ça, personne ? Dommage, parce que c'est fait.

    Litchi Hikari Club est un film japonais issu du manga issu lui-même de la comédie musicale du même nom. (oui, ça fait beaucoup d'adaptation) Il n'est jamais sorti en DVD en France (on se demande bien pourquoi, kof kof...), donc vous le trouverez en streaming/téléchargement grâce à notre ami internet. Sachez juste que ce visionnage souillera votre âme à tout jamais. Ha. Ha. Ha. Je... suis traumatisée. A jamais. Je ne mangerai plus jamais de litchis.

    Pour le petit résumé : Une bande de huit garçons de 14 ans (si si, je vous jure...) dirigée par Zera, un chef autoritaire et charismatique forme un club secret qui se réunit dans une vieille usine : le Litchi Hikari Club. Courant après le fantasme de la beauté parfaite, ils décident de créer un robot afin qu'il puisse trouver celle-ci dans la ville. La créature, nommée Litchi, multiplie les kidnappings jusqu'à ce qu'un jour, il ramène une jeune fille appelée Kannon...

    Vous ne voyez pas pourquoi j'ai parlé de meurtres sanglants ? Ha ha ha... Pauvres naïfs... Ce film est violent. Vous allez assister aux abus d'un tyran sur ses hommes, le tout à l'échelle d'enfants. Je crois que c'est le film le plus dérangeant que j'aie jamais vu. Mais ce n'est rien à côté du manga. Je vous conseille de voir le film comme une mise en bouche, et de ne lire le manga qu'après (vous pouvez aussi l'acheter, puisqu'il a été édité en France).

    Il faut savoir que cette histoire tient du Grand Guignol (le groupe interprétant le spectacle original étant Tokyo grand guignol), c'est à dire que tout est exagéré pour vraiment rendre compte de la caricature. On s'en rend compte dès les premières minutes du film, lorsque les différents personnages sont présentés. Ils sont des caricatures à eux seuls, des personnages types utilisés pour les besoins du message. Une fois que l'on a compris ça, le film semble bien moins étrange (si c'est possible, parce ce truc mériterait une médaille). Les effets spéciaux font cheap, mais c'est l'effet recherché : c'est presque de la mort comique. Et malgré ce côté faux, ça reste un drame social très venimeux.

    Pour la romance gay... Je n'ai rien contre habituellement, (bien au contraire... *compte ses yaois sur les étagères*) mais là, je crois que c'était la scène la plus malaisante de toute ma vie. Même voir mon prof de SVT à poil, ce serait de la rigolade à côté (même si je ne souhaite ça pour rien au monde, je compte bien garder mes yeux intacts). Vous ne verrez plus jamais les litchis de la même manière... (je pleure, oh oui, je pleure... Foutus litchis de merde !)

    Aussi, si vous êtes un fervent adepte de la mécanophilie... (pour toi, Antoine Daniel *lève son briquet*) Vous allez être servis ! Parce que, bon, qu'il y ait une histoire de romance avec Kannon, c'était prévisible. Qu'il y en ait une avec Litchi... What the fuck, men ?!

    Sinon, si vous avez aimé la musique du trailer... Oubliez-la, elle n'est pas dans le film. J'en pleurerai presque, parce que, sérieux, elle claque sa grand-mère en crocks ! Les sons des tuyaux, le rythme, l'ambiance, j'aurais tellement aimé les retrouver dans le film. Mais non, la musique est quasiment absente. Il y a beaucoup de silences et de dialogues. C'est un regret que j'ai.

    Finalement... Ai-je aimé ce film ? Je n'en sais foutre rien ! Ça fait presque deux mois que je l'ai visionné et je suis encore indécise. Tout ce gore, cette étrangeté, ce malaise... Je ne suis pas censée aimer ce film, il concentre en grande partie ce que je déteste. Et pourtant, je n'arrive pas à le détester. Je crois que je l'apprécie, malgré tout, mais je suis incapable de le noter, il est bien trop à part.

    Juste pour le plaisir, voilà la scène d'ouverture de la comédie musicale :

    « Je suis féministeUn tire-larme à la sauce Pokémon »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Mai à 19:48

    ???? !!!! ??!!

    Quels genres de substances illicites l'auteur a pris pour imaginer un truc pareil ?!

    Bon ben... Plus grand chose ne peut m'étonner maintenant. Mais je vais m'en tenir au trailer, je préfère conserver mon âme ^^

      • Mardi 16 Mai à 20:25

        Tu rates quelque chose, pourtant ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :