• Souvenirs de Gravity Falls

    Mon peu de lecture au mois de mai trouve beaucoup de fausses explications, comme le manque de temps... La vraie raison se trouve là : j'ai dévoré Gravity Falls avec un rare enthousiasme, oubliant jusqu'à écrire (oui oui, c'est possible) mon manuscrit.

    Ce n'est pas la première fois que je vous parle d'une série animée à destination d'enfants (cf. Steven Universe), mais vous devriez savoir depuis le temps que je suis particulièrement friande de ce genre de contenu. Tout simplement parce que l'apanage d'une bonne œuvre jeunesse est de pouvoir divertir indifféremment enfants ET adultes. Ici, on est en plein dedans !

    C'est beau, c'est sale, c'est drôle et surprenant : c'est "Souvenirs de Gravity Falls" !

    Alors, qu'est-ce donc que ce résumé du fameux truc ? Eh bien, c'est l'histoire de deux enfants de 12 ans, Dipper et Mable, qui partent passer leurs vacances d'été à Gravity Falls, chez leur oncle Stan. Celui-ci tient un musée de curiosités : le Mystery Shack. Mais nos deux protagonistes découvrent bien vite que quelque chose ne tourne pas rond dans cette ville. Quelque chose comme la présence de créatures surnaturelles.

    Cette série est une série Disney. Ouep. Eh bah ça n'a absolument rien à voir avec ce qu'ils ont pu produire avant. Bien sûr, les thèmes de la famille et de l'amitié sont centraux mais traités avec beaucoup plus de recul et de maîtrise. Gravity Falls se termine en deux saisons pleines et entières... ET IL Y A UN FUCKING SCENARIO ! Je sais que c'est dur à croire, mais on a une série pour enfants avec une TRAME DE FOND et un système épisodique liés intelligemment. Aucun épisode n'est superflu. Je répète : il n'y a AUCUN FILLER !

    Bref, je m'emporte.

    La force de cette série, c'est d'être aussi drôle que dramatique. Un humour parfois absurde, parfois complètement sale (Ramasse-mes-crottes, toi-même tu sais...). On a des personnages qui sont intrinsèquement drôles mais qui sont aussi la source de drames surprenants. On se prend vraiment au jeu, on veut savoir comment ça va se passer parce que les scénaristes savent nous faire tourner en bourrique, nous mener par le bout du nez. Ils nous emmènent là où ils veulent et ce n'est jamais là où l'on pense !

    Je ne saurais vous dire tout l'amour que j'ai pour cette série. Le dernier épisode m'a tiré une larme. Parce que c'est une fin. Une vraie. Rajouter une saison de plus serait un crime et c'est pourquoi il n'y en a pas une de plus. La boucle est bouclée avec art.

    J'espère que vous jetterez un œil à cette série. Je la recommande vraiment !

    « "Demons are a girl's best friend", POWERWOLFBiowoman #1 : Garde-robe minimaliste »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 4 Juin à 11:52

    Ca fait des années que je connais mais j'avais regardé sérieusement tardivement. ^^ Avec mon frangin on adore! Et le générique est toujours agréable a entendre, d'autant qu'on arrive assez rapidement a l'épisode puisqu'il est bref. La fin comme tu l'as dis est "une vraie fin" en plus, et ça fait plaisir de voir quelque chose d'aussi travaillé qui puisse atteindre tout le monde (pour une fois qu'on prend pas les gosses pour des billes)! (c'est sur c'est pas du niveau des "ratz". <__<)

      • Mardi 4 Juin à 17:31

        Puisque tu connais, voici venir la question piège : Team Dipper ou Team Mable ? x)

    2
    Mardi 4 Juin à 17:34

    Clairement, Mable. :o

    3
    Mercredi 5 Juin à 13:00

    Tin suis trop un vieux ! Connais même pas ^^ !

      • Mercredi 5 Juin à 16:10

        Il est encore temps de t'y mettre ! C'est deux petites saisons avec des épisodes courts et un scénario sympa, je suis sûre que ça pourrait te plaire ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :