• Livre Paris 2018

    Hier, j'ai eu la chance de pouvoir me rendre au Salon du Livre à Paris. J'ai tellement de trucs à raconter honnêtement... Mais s'il y a une chose à dire de ce salon, c'est que c'était vraiment cool, et que je conseille à tous les amateurs de littérature d'y aller au moins une fois dans leur vie !

    Pour commencer, j'aimerais remercier les Éditions Kitsunegari pour m'avoir fait gagner les deux entrées dont j'ai pu bénéficier avec ma sœur. Sans ça, je n'y serais jamais allée. C'était vraiment un gros coup de pot, pour le coup !

    Les invitations en question

    Maintenant, commençons le résumé de cette folle journée ! Levée à 6h, dans le train à 7h50, arrivée à Austerlitz à 9h15. Faut savoir qu'à la base, j'aime pas Paris : trop de gens, trop de bitume, trop de véhicules, trop de pollution. Trop tout court, quoi. Bref, on est arrivées à l'entrée bien à l'heure. Les gens étaient zen... Franchement, c'est autre chose que la Japan Expo où on a toujours une bande d'excités à l'entrée. Par contre, j'avais jamais vu autant de gens se promener avec des goodies Harry Potter. De vrais hommes-sandwichs !

    Du coup, on a commencé par flâner un peu au milieu des stands, on a défini les conférences qu'on voulait voir et la première était un peu plus tard. Honnêtement, ce début était plutôt décevant : beaucoup de stands, de livres, beaucoup trop en fait. On se perdait et on ne savait pas où donner de la tête. Je me suis dit : "Bah putain, si c'est comme ça toute la journée, on va vite se faire chier..."

    Comme on avait encore un peu de temps, j'ai voulu passer aux stands de DreamSpinner et de MxMBookmark, ce dernier étant mon fournisseur d'homoromances quand j'ai la flemme de chercher. Et... LE MONDE PUTAIN ! On pouvait même pas circuler dans le stand ! On se marchait dessus, y'avait pas de place, bref, j'ai rien acheté. Je peux comprendre le manque de place, c'est cher un stand au SDL, mais dans ce cas : moins d'étagères et de livres, privilégier la mise en avant de certains ou faire des îlots. Parce que là, c'était intenable.

    L'heure de la première conférence est arrivée, j'avais toujours les poches pleines et pas tellement d'étoiles dans les yeux. Et ça allait pas s'arranger. Le sujet, c'était "Qu'est-ce qui fait d'un livre un succès d'édition". Ils n'ont rien dit que je ne savais déjà, et le temps des questions s'est transformé en "moi je moi je". C'est à dire que dans l'audience, 90% des badauds étaient auteurs, et ils ont tous commencé leurs "questions" en évoquant leur statut, au cas où la responsable des éditions de Flammarion veuille récupérer leurs manuscrits, hein. Juste au cas où...

    C'était le M. A. L. A. I. S. E.

    Oui, à ce point. 'Fin, je sais pas, t'es là pour t'intéresser au sujet, poser des questions qui vont servir à tout le monde ou au moins à toi, pas pour te mettre en avant comme à un entretien d'embauche !

    Du coup, j'en suis pas ressortie grandie, et c'est peu de le dire. Mais c'est à partir de là que les choses s'arrangent ! Parce qu'on avait une autre conférence juste après. Quand on est arrivées à la scène "La science pour tous", la conférence d'avant n'était pas finie... C'était sur les poulpes... J'ai craqué mon slip ! C'était tellement mignon ! L'autrice qui présentait ça était passionnée, c'était super agréable. Je regrette de pas tout avoir vu...

    Du coup, j'ai acheté le bouquin et demandé une dédicace. Et je suis comblée ! Moi qui adore les albums illustrés et les documentaires animaliers, j'ai trouvé un Saint Graal du genre ! Il s'agit donc de Les Poulpes, futurs maîtres du monde ?, par Claire Lecoeuvre, illustré par Pooya Abbasian.

    Ma dédicace ! (de l'auteure et du dessinateur en plus)

    A l'heure actuelle, je ne l'ai pas encore fini, mais je prends beaucoup de plaisir à le lire. Ça se sent que ça a été fait avec amour. Il m'a coûté 16€, eh bah c'est 16€ de bonheur : je demanderai pas remboursement !

    Notre deuxième conférence a donc commencé sur une note positive, il s'agissait d'une conférence animée par les auteurs de Ça chauffe dans nos assiettes au sujet de la réduction de l'empreinte carbone de notre alimentation. C'était super intéressant, mais ce que j'ai trouvé génial, c'est qu'ils ne poussent pas au régime végétarien ou vegan, ils prônent juste une réduction de la consommation (par exemple des viandes rouges qui sont des fours à pollution) pour se tourner vers des produits certes parfois plus chers mais plus nourrissants et plus respectueux de la planète. Les auteurs sont des hommes vraiment sympathiques, mais surtout sérieux, qui s’appuient sur de véritables études scientifiques, par exemple de l'INRA. Du coup, je pense vraiment que le contenu du bouquin est digne de confiance.

    Bref, c'était l'heure de manger, alors on s'est installées dans un escalier, juste à côté du PAUL de la convention. La file était... immense. C'est là qu'on ne regrette pas d'avoir prévu ses petits sandwichs pour éviter de payer 10 boules son repas avec la file en prime.

    Une fois les batteries rechargées, on avait du temps avant la convention de comparaison entre GoT et Les Rois Maudits. Donc on est allées au stand Komikku pour acheter les derniers tomes de The Ancient Magus Bride et de L'enfant et le maudit. Et là...

    SURPRISE !

    L'auteur de L'enfant et le maudit était en dédicaces ! J'arrive dans la file comme un cheveux sur la soupe, mais j'y vais ! Une file, mon gars, mais monstrueuse ! On était obligés de la couper pour pas gêner les autres stands. Et 'est là que j'ai fait la rencontre une fille juste super sympa : Julie Hoshi. On a beaucoup discuté (environ une heure), et c'était l'une de mes meilleures rencontres en convention. Elle connaissait bien le milieu de l'édition manga et c'était vraiment cool de pouvoir parler création comme ça, avec quelqu'un.

    J'ai donc pu voir pour la première fois Nagame, l'auteur d'un des mangas les plus merveilleux et fantasmagoriques que j'aie pu lire. J'étais tellement contente que j'en ai oublié de tendre mon manga à deux mains ! (ouh la malpolie !) Et j'ai me dédicace ! #lafiertétupeuxpastest

    Évidemment, j'ai pas acheté que ça au stand, du coup, j'ai récupéré tous les goodies possibles et imaginables à la caisse. Toi, la caissière de Komikku, je t'aime ! En plus, ils étaient tous déguisés en prêtres, en moines et en religieuses pour la sortie d'une série. J'ai adoré !

    Comme vous pouvez le voir, ça commençait à sentir sacrément le roussi pour mon budget livre de l'année... Mais c'était pas fini ! Parce que je voulais. Non. Je DEVAIS me rendre à une dédicace pour enfin acheter mes livres de cul !

    OUI !

    C'est important !

    Et toi dans le fond qui rigole, sache que je te juge pour tous les pornos que tu as pu t'enfiler sans éprouver la finesse des romances érotiques mieux foutues que Katsuni.

    Donc voilà, j'étais en retard, il était 15h30, y'avait la queue et ça se terminait à 16h. Autant dire que je transpirais un peu de la raie... En fait, c'était un stand de collectif d'auteurs auto-édités. Un truc un peu à la cool où ils se partageaient les horaires de dédicaces. Ingénieux.

    Et y'a un des auteurs du stand qui m'a demandé pour qui je venais. C'est donc avec naturel que j'ai répondu "Ayleen Night" (aussi connue sous le nom de Ysaline Fearfaol de ce que j'ai pu comprendre). J'ai donc pu répondre à la vaste question : par curiosité, qu'est-ce qui vous intéresse dans le MM ? Pour ceux qui ne savent pas, MM ou MxM est l'abréviation de ManMan, donc la traduction littérale de romance homosexuelle masculine. C'était sympa d'échanger sur le sujet, et de le pousser à en lire pour essayer... car je suis démoniaque. Tout le monde le sait. J'espère qu'il tombera sur des trucs mignons...

    Bref, après moult problèmes de déplacement de stand, j'ai pu ENFIN avoir les tomes de la série qui m'intéressait tant : Désirs inconnus. J'ai dit... ON JUGE PAS ! En plus, le premier tome est sympathique. Oui, je l'ai commencé dans le train. Oui, la couverture est suggestive, et alors ? Ils sont tous dédicacés ! Et j'en suis fière !

    J'ai trouvé un peu dommage de ne pas avoir pu discuter avec l'auteure, ç'aurait été cool. Mais je n'avais plus de temps, et il y avait du monde au stand (la rançon du succès). C'est donc avec cet ultime achat que j'ai refermé un porte-monnaie bien allégé. "Et la conférence sur GoT ?" me hurlez-vous. Eh bien, malheureusement, j'ai passé tellement de temps aux dédicaces que je n'ai pas pu m'y rendre...

    Mais non, rien de rien, non je ne regrette rien.

    C'était cool. C'était fun. C'était génial.

    Je suis rentrée chez moi crevée, les pieds en compote et avec un quota de sociabilité explosé par le trop-plein de discussion. C'est sur une note positive que j'ai terminé ce salon et c'est une note positive qui me restera.

    « Le Pas de DeuxLa référence perdue »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Mars à 12:48

    Un jour tu y présenteras Cernunnos.. forcément !

    Je viens de me rendre compte qu'à chaque fois que je comment un de tes articles, j'y intègre le nom "Cernunnos" ! Serais-je devenu accro ?

      • Dimanche 18 Mars à 16:59

        J'espère ! Mais vu le prix du stand, je vais attendre d'avoir quelques bouquins en stock à présenter ^^.

        Besoin d'une cure de désintox ? XD

    2
    Dimanche 18 Mars à 16:38

    J'ai pas pu y aller cette année, mais j'avais déjà exploser mon budget livres ces derniers mois de toute façon. J'aime bien L'enfant et le maudit, mais je me suis arrêté au troisième volume parce que je trouvais que l'intrigue tournait en rond, mais félicitations pour ta dédicace! o/

      • Dimanche 18 Mars à 17:01

        Ah bah ouais, c'est cher les livres, surtout en papier, et surtout quand on en lit des quantités industrielles ^^.

        Il en faut pour tous les goûts ! Après, la fantasy, ça peut vite devenir très perché XD

    3
    Dimanche 18 Mars à 16:59

    Ouiiiii !! Tu l'auras ton stand ! \o/\o/ 

    Il me faut absolument ce livre sur les poulpes *^* En plus l'écriture de l'auteure est ADORABLE mondieumondieu. Tu sais que j'ai un dessin d'un brouillon de mon brevet affiché sur le frigo de "Poulpi le poulpe", l'octopus des examens ? Ils sont partout °^°""

    Sinon... Daayym ces couvertures, t'as du courage de lire ça dans le train xDD *tousse*

      • Dimanche 18 Mars à 17:03

        On l'aura toutes les deux ! <3 <3 <3

        Je te le prêterai quand je l'aurai fini ^^. Il est juste adorable ! (Nous... Nous sommes envahies ! Poulpi attack ! XD)

        Je suis une perverse qui s'assume °^°

    4
    Mercredi 11 Avril à 22:50

    raaaah je decouvre ton article a la bourre comme pour mes lectures!!! comment oses tu te plaindre alors que moi grande frustree de la life j'ai du vivre ce moment par l'intermediaire de ma partenaire de blog (qui elle s'est lachée le vendredi pour me ramener ma liste secrete de trucs qui te font transpirer la culotte) !! super sympa ton artcile en tout cas ca m'a change des photos floues a repetitions des fans bases et leurs auteurs chouchou!
    ah j'ai tente ayleen j'avoue que j'ai eu du mal ;)

      • Jeudi 12 Avril à 22:29

        Mieux vaut tard que jamais ^^.

        Mais j'aime me plaindre, c'est ma raison de vivre, ma raison d'être ! °^° (et au moins, tu as eu tes bouquins, c'est pas mal XD)

        J'suis pas trop du genre à avoir des auteurs chouchous °^° (j'achète sur le critère du résumé, pas du nom, et les fangirls hardcore me font fuir ><)

        C'est sympa, pas prise de tête, je trouve. Si j'avais eu quelques années de moins et aucune expérience dans l'écriture, ce serait passé comme une lettre à la Poste. Mais on sent une vraie volonté de bien faire derrière, donc j'aime bien, sans que ce soit un coup de cœur absolu ^^. Mais ma chronique devrait arriver dans pas longtemps (quand je me serai sorti la tête du NaNo).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :